Avis à venir

dimanche 2 septembre 2012

Sombres désirs




Fiche Technique


Le Royaume des Carpates
Tome 2 : Sombres désirs



Auteur  : Christine Feehan

374 pages
Parution : avril 2012
6,90€

Collection Crépuscule
Éditions J'ai Lu



La chirurgienne Shea O’Halloran est étrangement attirée jusqu’aux confins des Carpates, appelée par une voix profonde et masculine, qui semble faire partie d’elle-même. Arrivée au royaume, Shea découvre un homme ravagé et enragé. Par quels sombres désirs est habité ce bel étranger et pourquoi l’avoir fait venir auprès de lui ? Fera-t-il d’elle sa bienfaitrice, sa proie ? Ou peut-être son âme sœur…

Sources : Livraddict et J'ai Lu

♦♦♦♦♦♦


J’ai beaucoup hésité avant de me lancer dans la lecture de ce second tome. Comme je l’avais dans ma Pal, je me suis décidée en me disant que je pourrai le rendre à la bibliothèque et ne plus le voir.

Quand j’ai commencé le livre, je me suis dit « mais c’est quoi çà ? » J’ai ce qui dirai été très surprise par les premiers chapitres qui retracent les nombreuses années où Jacques est enfermé, et que seul le contact télépathique avec Shea le maintien dans un semblant de conscience. Cette partie est vraiment épouvantable tant pour Jacques que pour Shea.

Ensuite, l’histoire se met vraiment en place mais j’ai eu énormément de mal à situer cette histoire par rapport au premier tome. Est-ce que c’est vingt ans après ou moins longtemps ? On a absolument aucun repère temporel. De quoi s’embrouiller l’esprit !

Côté personnage, je me suis très vite attachée à Shea mais aucun autre personnage n’a réussi à m’émouvoir. Le seul qui me parait intéressant c'est Gregory même si il a un côté un peu dingue.
 
Les Carpatiens sont toujours aussi macho que dans le premier tome. Ils ne demandent jamais, ils imposent, ils ordonnent et vous obligent. Vous obéissez de gré ou de force. C’est horripilant et je me demande ce qui a pu se passer dans la tête de l’auteure pour rabaisser les femmes au même rang qu’un objet. Vous trouvez le mot fort ? Pourtant c’est cette réalité que je vois. Çà a beau être de la fiction, il y a des limites tout de même !


Ma note : 4/10


********

Ce livre fait parti du



du


et du


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire