Avis à venir

vendredi 21 octobre 2011

Le Mage de la Montagne d'Or

Fiche Technique

Le Mage de la Montagne d'Or



Auteur : Alexandre Lévine

Nombre de pages : 344

Parution : 2011

Collection : /

Prix : 14,90€ - E-book : 4,99€

Éditions : Artalys



Résumé
Un étrange mage du nom de Wärsani se rend à la cour d’Yssourak, le souverain du vaste royaume du Tourpana, où, usant de ses pouvoirs magiques, il enlève la favorite du roi. Quelques jours plus tard, une jeune fille à la sublime beauté se présente. Elle dit s’appeler Astarya et être la fille du mage. D’après elle, Wärsani a acquis l’immortalité, et tant de pouvoirs que les dieux eux-mêmes ne sauraient le vaincre. Il est devenu le Seigneur des Ténèbres. Astarya propose néanmoins de protéger Yssourak contre celui qu’elle assure être son père. L’offre est tentante, mais qui est vraiment Astarya ? Le roi s’apprête-t-il à introduire dans son palais une alliée ou bien une vipère au service de Wärsani ? Astarya ne le cache pas : c’est la vie du roi qui est en jeu. Et insensiblement, les forces des Ténèbres commencent déjà à étendre leur emprise sur le royaume.

Mon avis

Je ne suis pas une fan de Fantasy mais le résumé m'a tout de suite plu. Malheureusement, la lecture de ce livre ne m'a pas autant emballée que ce que j'espérai. Il a fallut que je parvienne à la moitié du livre pour que l'histoire commence à m'intéresser. Il a beaucoup de longueurs et au début, j'avais l'impression que l'histoire faisait du sur-place. Je suis d'accord que le décor se mettait en place mais je trouvait qu'il y avait trop de descriptions et pas assez d'action. L'action ne venant réellement qu'après la moitié du livre.

Je tiens toute de même à féliciter l'auteur car on remarque un formidable travail de recherche pour que l'histoire et les lieux soient crédibles. La mythologie de l'histoire est également superbe. La demeure des dieux est un endroit assez mystérieux mais que j'ai trouvé allant très bien avec l'ensemble.

Les personnages sont bien travaillés et profonds. Kanashka est émouvante dans sa volonté de retrouver son "époux" et de tout mettre en œuvre pour essayer de faire voir Astarya comme malfaisante. Astarya est charismatique mais je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Sa façon d'être est trop étrangère à mon goût. Yssourak m'est apparu comme faible et la seule chose qu'il sache vraiment faire c'est "s'occuper" des femmes de son harem. J'ai trouvé qu'il se laissait porter par les évènements et était très influencé par les dires d'Astraya et de Kanashka. Wärsani m'a été antipathique dès le départ, quant à Narentewé, je n'ai jamais su quoi en penser.

Dans l'histoire, on soulève la question de liberté sexuelle même en étant mariée mais uniquement avec l'accord de l'époux. Cela m'a un peu énervée je l'avoue car pourquoi c'est toujours à l'homme de décider pour la femme ? Une autre question est également soulevé avec la polygamie des "hommes riches" qui entretiennent un harem. Je suis toujours effarée de voir qu'il n'y a que des hommes pour avoir un harem alors que les femmes n'en ont pas.

En conclusion, mon avis est assez mitigé. Ce n'est pas du tout un coup de cœur mais je pense qu'il peut plaire à certaines personnes qui sont vraiment fan de Fantasy.
Ma Note : 5/10


*****

Je remercie le forum Il était une fois ainsi que les Éditions Artalys pour ce livre que j'ai reçu en partenariat.



1 commentaires:

  1. Je dois avouer que la couverture ne me plait pas du tout. Et même si elle ne fait pas tout le livre, elle m'empêchera sûrement d'aller voir au-delà...

    RépondreSupprimer