Avis à venir

dimanche 19 août 2012

Parle-moi d'@mour ... Tu me fais rêver !




Fiche Technique


Parle-moi d'@mour ...
Tu me fais rêver !



Auteur  : Anna Stark

156 pages
Parution : mai 2012
16€

Collection Lipstick
Éditions Rebelle




« Se retrouver célibataire à presque trente ans, je ne l’ai pas du tout vu venir ! Mais ce que j’imaginais encore moins, serait le long parcours du combattant pour trouver le Prince Charmant.
Mais je ne suis pas du genre à me laisser abattre ! En quelques clics, je me suis mise en quête de mon roudoudou en sucre d’orge que j’attends depuis si longtemps. Sauf que moi, Sacha, je me retrouve avec une marmite pleine de crapauds en tous genres mais aucun prince charmant à l’horizon !
Finalement, je me demande si je n’aurais pas dû lui refiler directement mes coordonnées GPS…
Ils m’ont parlé d’amour… Mais ils ont oublié l’essentiel… me faire rêver ! »

Sources : Éditions Rebelle

♦♦♦♦♦♦


En parcourant le site des Éditions Rebelle, la couverture de ce livre m'a tapé à l'oeil. Je suis donc allée lire le résumé qui m'a convaincu de l'acheter.

Si un livre est capable de descende en flèche la gente masculine, c'est bien celui-ci. Messieurs, je vous le dis, pas de quoi être fiers.

D'histoires en histoires, toutes plus incroyables les unes que les autres, je me suis sentie de plus en plus accablée et sidérée par une pensée "mais où sont donc passés les hommes biens ? Déjà pris ! C'est surement çà." Moi qui commençait à sentir la solitude de mes vingt-sept ans me peser, je suis guérie pour un long moment.

Il n'en reste pas moins que ce livre vous fait pleurer de rire assez souvent voir de consternation beaucoup plus souvent. Le pire de ce livre, c'est qu'à chaque nouvelle rencontre, Sacha rêve tout éveillée de vie de couple, mariage et tout le tralala. Là, il faut dire stop ! Si toutes les filles font pareil, je comprends que les hommes ne veulent pas de relation suivie. Nahmého ! Il faut d'abord prendre le temps de se découvrir. Et çà, çà prend du temps.

Là où je me suis bien marrée c'est pendant l'épisode de la montagne. Je me suis dit que c'était pas possible d'avoir aussi peu de chance et de bon sens et d'être gourde à ce point. J'ai eu l'impression de faire affaire à la blonde typique. Par bon sens, j'entends ce que je fais toujours quand je vais quelque part : j'achète une carte de la région en vérifiant toujours que c'est la plus récente. Les rééditions sont très courantes. Et on dévale pas les montagnes n'importe où, c'est extrêmement risqué ! Sacha, si tu était tombée dans un ravin, tu aurait fait quoi hein ? Mieux vaut rebrousser chemin. C'était le petit mot d'une probable future géographe plus précise qu'un GPS et qui a le sens de l'orientation dans le sang.


Ma note : 7/10



*******

Ce livre fait parti du



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire