Avis à venir

vendredi 31 mai 2013

En travers de la gorge






Fiche Technique


Cinq pas sous terre
Épisode 1 : En travers de la gorge


Auteur : Vanessa Terral

Nombre de pages : 20

Parution : avril 2013

Collection : Sang % numérique

Prix : 0,99€ E-Book

Éditions du Petit Caveau



Résumé

Début de l’été, près de Toulouse.
Jabirah se réveille dans une cave, malade et incapable de faire un geste. Une femme ne tarde pas à la rejoindre. Elle dit s’appeler Muriel et être une engeôleuse d’esprits, une sorte de médium dont le but est de protéger l’harmonie entre les ombres et les humains. Cette illuminée propose à sa prisonnière un marché qui ressemble plutôt à un chantage : la servir, en échange de quoi elle lui rendra son suaire.
Paraît-il que Jabirah est une mâchonneuse de linceul, un vampire nouveau-né dont le corps va pourrir si elle n’ingère pas régulièrement des bouts de son drap mortuaire, et cela jusqu’au dernier fil.
Quant à ce que Muriel demande en retour… Bah, il s’agit de trois fois rien !
Simplement tuer un engeôleur fou qui veut réveiller le passé de la Ville rose…

Sources : Livraddict et Éditions du Petit Caveau
 
♦♦♦♦♦♦
 
Mon avis



J'ai pris connaissance de l’existence de ces épisodes numérique par le biais de l'auteure que j'ai rencontrée aux Imaginales 2013.

Comme j'avais adoré son roman "L'aube de la guerrière", je me suis dit que je pouvais bien découvrir ses nouvelles parutions.

Je l'avoue, au début, j'ai eu un peu mal à l'estomac. J'étais partagée entre répulsion et incrédulité mais c'est vite passé. On découvre Jabirah qui est maghrébine alors c'est très bien pour montrer que l'on est pas raciste mais ouvert à toute culture. Je tire mon châpeau à l'auteure pour cela. On a également droit à une nouvelle sorte de vampire. Fallait y penser à des mâchonneurs de linceuls et c'est Vanessa Terral qui y a pensé. Bravo !

Mon seul problème : je ne comprends pas le mot "douillais" dans "je douillais trop ...". Est-ce un mot alien ou bien je ne suis pas assez à la page ? Merci à qui pourra m'éclairer. Finalement, j'ai eu l'explication par l'auteure elle-même : <<Pour "douiller", c'est de l'argot, en fait. Ça veut dire "souffrir". >>

J'adore la couverture mais me direz-vous (enfin j'espère) que c'est normal vu que l'illustratrice est Fleurine Rétoré.

L'épisode est juste assez long pour nous appâter et nous donner envie de lire la suite. C'est ce que je vais faire .... très prochainement. Ce n'est pas un coup de coeur car trop court pour y arriver mais c'est bien parti.


Ma note : 9/10

♦♦♦♦♦

Cet épisode fait des challenges suivants


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire