Avis à venir

mardi 3 décembre 2013

Punk's not dead

Fiche Technique

Punk's not dead



Auteur : Anthelme Hauchecorne

Nombre de pages : 456

Parution : octobre 2013

Collection : /

Prix : 16,50€

Éditions : Midgard


Résumé
À quoi l’Apocalypse ressemblerait-elle, contée par un punk zombi ? Qu’adviendrait-il si le QI des français se trouvait d’un coup démultiplié ? Un grand sursaut ?
Une nouvelle Révolution, 1789 version 2.0 ? Est-il sage pour un mortel de tomber amoureux d’un succube ? Les gentlemen du futur pourront-ils régler leurs querelles au disrupteur à vapeur, sans manquer aux règles de l’étiquette ? Comment se protéger des cadences infernales, de la fatigue et du stress au travail, lorsque l’on a le malheur de s’appeler « La Mort », et d’exercer un métier pour lequel il n’est pas de congés ? Autant de sujets graves, traités entre ces pages avec sérieux.


Mon avis

J'ai décidé de lire ce livre car il était en proposition de partenariat sur le forum Un Monde Imaginaire. La couverture et le résumé m'ont bien plu mais cela ne m'a en rien préparé à ce que j'allais découvrir. Je l'ai lu en numérique en format Epub donc le nombre de pages peut varier en fonction que l'exemplaire soit papier ou non.

Ce recueil de nouvelles en comporte treize plus ou moins longues, plus ou moins plaisantes mais qui toujours vous donnerons matière à réflexions car tout ceci pourrait arriver un jour.


Nouvelle 1 : Décembre aux Cendres - 34 pages

Nous découvrons les conséquences de l'avidité de l'Homme qui s'est attaqué à une force bien trop puissante. C'est un paysage de désolation et de pauvreté dans lequel on plonge pour suivre Eva qui nous emmène voir les reste de Budapest renommée Brûle-Peste. C'est une des nouvelles qui m'a le plus plu.

Nouvelle 2 : Sarabande Mécanique - 18 pages

On prend une bonne dose de science-fiction, de steampunk en y ajoutant du gore et vous obtenez cette nouvelle assez glauque où tout le monde se fait zigouiller. Je me suis plusieurs fois demandée si j'allais passer directement à la suivante ou non. J'ai finalement poursuivis ma lecture mais les images mentales que ce récit m'a donné, j'espère les oublier rapidement. C'est macabre et pas du tout mon genre de lecture.

Nouvelle 3 : No future - 10 pages

Voici une fin du monde de l'humanité à la sauce zombie. Imaginer mourir puis vous réveiller différent plusieurs jours plus tard pour assister en direct à la lente putréfaction de votre corps que rien ne peut arrêter. C'est exactement ce que vous découvrirez dans cette nouvelle.

Nouvelle 4 : CFDT - 28 pages

On prend des créatures de toutes sortes, des prêtres, des vikings et l'époque hippie. On mélange le tout et on obtient cette déstabilisante nouvelle. Cela m'a fait un peu sourire. Une bête féroce qui fume un joint. Hallucinant mais très drôle. J'adore.

Nouvelle 5 : Sale petite Peste ! - 14 pages

Comme l'indique le titre, on traite ici de la Peste en sujet principal. J'ai apprécié cette histoire car bizarrement, devenir la Mort après la mienne serait un job idéal pour moi. L'auteur a su utiliser quelque-chose d'existant pour en faire une nouvelle étonnante avec une explication surprenante mais qui tient la route.

Nouvelle 6 : Les Gentlemen à manivelle - 9 pages

Pour moi, c'est de la steampunk à la sauce robot. Un futur où les robots sont assez maltraités mais quasiment indispensables au point que l'humanité devienne déclinante. C'est une nouvelle intéressante mais elle m'a laissé de marbre. Peut-être car je n'ai pas pu en découvrir davantage.

Nouvelle 7 : La Guerre des Gaules - 25 pages

Voici une histoire très actuelle puisqu'elle traite de sujets qui nous préoccupe aujourd'hui. C'est traité comme une discussion télévisée et je trouve cela très bien pensé. Le parti Nouvelle France m'a énormément fait penser au Front National. J'espère ne jamais assister à une France en guerre. C'est une hantise héritée de mes grands-parents paternels.

Nouvelle 8 : Voodoo Doll - 7 pages

J'ai mis un moment avant de faire le lien entre le titre de la nouvelle et un passage du récit. Ce texte est tellement court que j'ai du mal à trouver les mots pour en parler. C'est intéressant et cela ressemble beaucoup au prologue d'un roman que l'on aimerai en découvrir davantage.

Nouvelle 9 : De profundis - 20 pages

Pour quelque-chose de peu commun, cette nouvelle est superbe. On se retrouve dans les fonds marins. Pas ceux où l'on voit une barrière de corail mais ces obscures eaux noires difficilement explorables car situés en profondeur. J'ai déjà vu un reportage là-dessus alors j'ai remarqué que les descriptions sont fidèles mais pour ceux qui ne s'intéressent pas aux sciences, certains mots pourraient nécessiter une recherche dans un dictionnaire. On a droit aux dragons qui y vivent pour échapper à l'Homme. On explore leur peuple d'un nouvel oeil intéressant.

Nouvelle 10 : La Ballade d'Abrohel - 38 pages

C'est un conte lorrain qui a donné ce récit grâce à l'interprétation personnelle de l'auteur. C'est surprenant, parfois un peu écoeurant, notamment ce qui arrive au fils mais c'est aussi intéressant car on a également droit à une nouvelle vision de l'histoire des démons.

Nouvelle 11 : Le Buto atomique - 19 pages

Très surprenant ce mélange de magie, de danse et de nucléaire. Les essais nucléaires ne sont pas sans danger et ici, cela se retourne d'une façon imprévisible et inédite contre ceux qui en font commerce. Ce sujet m’interpelle car je trouve dangereux que les pays continue de fabriquer ou d'utiliser du nucléaire.

Nouvelle 12 : La grâce du funambule - 16 pages

Nous explorons l'homophobie, le milieu de la mode mais aussi ce que certains sont capables de faire pour atteindre leur but. C'est un thème d'actualité qui démontre que l'humain en grande majorité n'accepte pas ceux qui sont différents. C'est la deuxième nouvelle qui ne mêle pas de fantastique au récit.

Nouvelle 13 : Le Roi d'Automne - 62 pages

Je crois que c'est la nouvelle la plus longue de ce recueil et celle qui m'a le plus retourné le cerveau. On part dans une direction mais rien ne nous prépare à tout ce que l'on va rencontrer, aux retournements de situations, au danger quasiment omniprésent. On découvre tout un monde sous Lille. Cela m'a un peu fait penser au film La cité de l'ombre mais juste un peu car cela n'a rien à voir.



L'auteur use d'un vocabulaire très riche, parfois un peu complexe mais qui ne dérange pas vraiment la compréhension de ses textes à condition d'avoir une bonne relation avec la science.

Les nouvelles qui m'ont pas vraiment plu sont les deuxième et troisième car c'est riche en descriptions bien glauques. Je suis sûre qu'il y a des amateurs mais je n'en fait pas partie.

Celles qui ont ma préférence sont les première et cinquième car c'est d'un genre que j'aime particulièrement, le fantastique, tout en mettant en scène des personnages marquants que l'on apprécie de suivre.

En parlant de personnages, on en apprécie certains et d'autres pas. On s'identifie difficilement aux personnages sauf, en ce qui me concerne, à la fille de la première nouvelle, Eva, et à la Mort dans la cinquième. Un seul m'a fait rire et il se trouve dans la quatrième. Si je précise ma phrase, vous seriez déçu de ne pas avoir pu le découvrir par vous-même et je n'aime pas gâcher le plaisir d'un lecteur.

C'est un recueil qui m'a bien plu finalement et m'a permise de découvrir un auteur que je ne connaissais pas ainsi que les différentes facettes de son imagination. J'ai l'intention de m'intéresser aux autres publications de l'auteur mais en restant sur ma réserve car j'ai un peu peur de tomber sur du glauque.
Ma Note : 7/10



*****


Je remercie Sandra du forum Un Monde Imaginaire ainsi que les Éditions Midgard pour m'avoir permise de découvrir et lire ce recueil.


http://blog.editions-midgard.fr/

♦♦♦♦♦



Ce livre fait parti des challenges suivants


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire