Avis à venir

lundi 1 février 2016

Une juste cause

Fiche Technique

Une juste cause



Auteur : Andrew Grey

Nombre de pages : 200

Parution : octobre 2015

Collection : /

Prix : E-book : 6,21€

Éditions : Dreamspinner Press


Résumé
Jerry Lincoln est bien ennuyé : son entreprise d’expertise en informatique située à Sioux Falls procure plus de travail qu’un seul homme peut en gérer. Heureusement, cela signifie qu’il peut recruter quelqu’un pour l’aider. Il espère seulement qu’au final, son nouvel employé, John Black Raven, sera davantage pour lui une source d’aide que de distraction – sauf que les yeux profonds et les longs cheveux de John l’empêchent de se concentrer.

John est venu en ville pour faire des études et obtenir la chance de sa vie, ce qu’il n’aurait jamais eu à la réserve. Cependant, ce qui compte dorénavant le plus pour lui est de trouver un emploi et de le garder. Sa sœur est décédée six mois plus tôt et ses enfants sont désormais en famille d’accueil. Bien que la loi soit de son côté, John ne peut en obtenir la garde – il ne peut même pas voir son neveu et sa nièce.

Alors que Jerry et John se rapprochent, John comprend qu’il n’est pas obligé de lutter seul. Jerry l’aide à obtenir le droit de visite et lui apporte un soutien indispensable. Pourtant leurs victoires ne sont pas sans déboires. Les services de l’aide pour l’enfance sont impliqués dans des histoires d’argent, de politique et de tracasseries administratives, et les enfants amérindiens sont leur moyen de subsistance. Or, John et Jerry sont bien décidés à se battre pour la bonne cause et à en sortir victorieux – à plus d’un titre.

Mon avis

C'est la couverture qui m'a donné envie de lire ce livre vu que je n'ai même pas lu le résumé. Je suis un peu folle, parfois.

Je l'ai commencé et terminé la même nuit. J'ai aimé le thème du récit mais j'ai trouvé un peu gros qu'il y a autant d'homosexuels à la ronde dans ce coin perdu.
Ensuite, je pense que l'auteur a un problème avec l'Etat où est situé l'intrigue. Cette histoire de fonctionnaires qui volent les enfants des Amérindiens est louche. Je vais faire des recherches pour voir si c'est vrai ou inventé.

J'ai détesté le voisin qui est raciste et intolérant. Sachant que les Amérindiens étaient là avant ... et que le Blanc n'est qu'un envahisseur.

Le combat pour la garde des enfants est touchant et horrible par moment.

La relation entre Jerry et John est belle, tendre et difficile quelques fois.

Je lirai d'autres titres de l'auteur car j'ai aimé celui-ci.
Ma Note : 7,5/10



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire